#MeetYou : regards de vidéastes

Régulation | Régulation

Audrey Marshmaloo – 235.000 abonnés

 Je me sens plus vidéaste qu’influenceuse.

En tant que vidéaste, je veux garder ma liberté, rester maître de ce que je produis et de ce que je mets sur ma chaîne. Je ne fais pas de pub pour des produits auxquels je ne crois pas. Il faut rester authentique envers sa communauté.

De toute façon, mes abonnés me connaissent suffisamment pour sentir si un message est artificiel. Une Youtubeuse doit se faire confiance et examiner si une marque peut s’intégrer à son univers. Les influenceurs qui font du copier-coller avec les messages des marques, ce sont des porte-paroles, pas des créateurs… Et puis, c’est une stratégie qui ne tient pas dans la durée.

Moi, je suis là depuis 8 ans. Je gère ma communauté seule. C’est mon métier, je dois donc évidemment gagner ma vie ! Ma communauté le comprend. J’identifie d’ailleurs clairement les contenus sponsorisés, pas forcément parce que la loi m’y oblige mais parce qu’il en va de ma crédibilité, c’est un simple réflexe pour rester transparent. Je pense d’ailleurs que les Vloggeurs et les annonceurs devraient être mieux formés au marketing d’influence. Par rapport à ce que je vois parfois, je me dis qu’il faut plus de subtilité pour être efficace.”

Sa chaine YouTube : https://www.youtube.com/user/missbouly


Would you react ? – 895.000 abonnés

Faut-il croire que les valeurs ne payent pas ? 

Mon projet vient d’un constat : celui de l’inaction des gens face à certains méfaits dont ils sont témoins dans l’espace public (vols, agressions, violences…). Ensuite d’une conviction : ces personnes voudraient réagir mais elles ne savent pas comment ou elles sont trop embarquées dans leur routine pour s’impliquer.

L’espace public devient un « no man’s land » dans lequel on n’interagit plus. « Would you react ? » veut réveiller les consciences, donner des outils aux citoyens pour qu’ils puissent désamorcer les tensions, aider les autres, promouvoir la tolérance et le respect. La chaîne répond à une mission d’intérêt général.

Notre communauté s’est développée pour atteindre pas loin de 900.000 abonnés aujourd’hui. C’est super ! Sauf que je ne sais pas comment en vivre, j’ai les compétences pour produire du contenu, mais l’aspect « business » du métier m’échappe un peu. Je sais que je tiens un concept mais il me faudrait de l’aide pour transformer l’essai. Je n’ai pas forcément envie de me vendre aux marques et de dénaturer ma démarche…

Je ne sais pas à quel guichet public m’adresser pour obtenir un coup de pouce… On n’est pas très encadré… Après tout, je touche les jeunes avec des contenus d’éducation permanente, de cohésion sociale même ! C’est rare et très nécessaire aujourd’hui. Ce serait dommage que ça s’arrête. Il existe des systèmes d’aide pour les Vloggeurs comme moi en France, pourquoi pas en Belgique ?

Sa chaine YouTube : https://www.youtube.com/user/WouldYouReact

Revenir au dossier MeetYou

   Send article as PDF