Des contrôles porteurs de sens

Régulation | Régulation

 

L’heure est aux contrôles à l’unité télévisions du CSA (UTV). Ici, c’est une tradition, la rentrée est rythmée par les rapports annuels. Un moment privilégié avec les régulés qui permet aussi de valoriser leur travail auprès de nos publics.

 

Quels sont les projets qui occupent l’UTV en ce début d’année ?

Noël Theben (N.T.) : La rentrée, c’est traditionnellement une période assez studieuse pour l’Unité TV puisqu’elle travaille sur les rapports annuels de septembre à décembre.

On a environ 50 services à contrôler « en enfilade » dans plusieurs catégories : les tv privées, les tv locales, la RTBF, les différentes formes de télévisions sur internet… C’est un boulot qui a une forte dimension administrative et juridique, mais auquel on essaie de donner un maximum de sens. Vu qu’on est dans un contexte audiovisuel où tout évolue très vite, le sens des textes de lois doit être interprété de manière évolutive.

Ces contrôles annuels nous permettent également de mettre en valeur le travail des éditeurs, de montrer les initiatives qui sont prises (parfois hors régulation), et d’aborder des formats qui ne répondent pas forcément aux missions de service public ou à une obligation légale mais qui sont l’expression d’une créativité. C’est donc un moment de contact et d’échange entre le CSA et les régulés et une manière pour nous de valoriser leur travail aux yeux du grand public.

Madeleine Cantaert (M.C.) : Cette immersion totale nous permet de faire le point sur les tendances de la création télévisuelle, sur les audiences, sur les stratégies des chaînes… toutes ces informations viennent enrichir le contrôle et lui donnent de la texture.

 

Au regard de l’évolution du secteur (nouvelles plateformes, WebTV etc.), quels sont les enjeux de régulation de demain ? 

M.C. : Sur les quelques mois qui nous attendent, les enjeux seront d’apprécier le déploiement sur les nouvelles plateformes des médias traditionnels. Par exemple, c’est intéressant d’examiner comment la RTBF et les télévisions locales concrétisent leurs missions de service public sur internet, notamment sur les réseaux sociaux.

Dès janvier, on repartira dans le prospectif, avec un travail de fond sur les nouvelles formes de télévision, au premier rang desquelles les plateformes de partage de vidéos (YouTube, Dailymotion, Twitch). Il y a là aussi des enjeux passionnant de régulation. La nouvelle Directive européenne prévoit d’ailleurs leur plus grande prise en charge par les régulateurs.

 

Quand on parle de contrôle annuel, on parle de quoi ?

M.C. : On parle de contrôle des quotas de diffusion, de contribution à la production, du respect du droit d’auteur, des missions de service public, d’encadrement déontologique de l’info, des données financières, d’accessibilité…

www.pdf24.org    Send article as PDF