UnCut : une plateforme 100 % belge à haut potentiel

Régulation | Régulation

 

  • Le 4 octobre dernier, le Collège d’autorisation et de contrôle du CSA belge a accusé réception de la déclaration du service télévisuel non-linéaire UnCut.
  • UnCut est le service de vidéos à la demande par abonnement lancée le 18 septembre 2018 par l’éditeur de services UniversCiné Belgium SA, également déclaré au CSA.
  • UnCut est le plus grand catalogue en ligne de cinéma d’auteur en illimité disponible en Belgique et au Luxembourg.
  • Ses objectifs : 3000 films disponibles d’ici fin 2019 et 50 000 abonnés d’ici 2 ans.
  • Le CSA salue cette initiative à haut potentiel.

 

Une plateforme 100 % belge pour du contenu majoritairement européen

Plusieurs services de vidéos à la demande par abonnement (SVOD) en provenance principale d’Outre-Atlantique sont disponibles sur le marché belge (comme Netflix, Amazon). L’originalité d’UnCut est d’être une plateforme 100 % belge, disponible aussi bien du côté francophone que néerlandophone du pays.

Lancée par quarantaine de distributeurs et de producteurs, belges essentiellement, déjà initiateurs il y a une dizaine d’année du pure player UniverCiné, UnCut entend répondre à un besoin. Celui de faire la part belle au cinéma et aux auteurs européens, minoritaires dans les autres offres VOD.[1]

La plateforme UnCut vise un public de cinéphiles à la recherche de films indépendants et de films d’auteurs. Le catalogue actuel d’UnCut compte un peu plus de 1000 films essentiellement européens ; avec 65 % d’œuvres européennes dont 15% de films belges. Contrairement aux autres plateformes VOD, UnCut ne fonctionne pas avec un algorithme de recommandation, mais bien sur les avis avertis de passionnés du 7ème art.

 

Le CSA salue l’initiative

Via sa ligne éditoriale consacrée au cinéma d’auteur, UnCut se pose en complément ou en alternative aux services de SVOD déjà disponibles sur notre marché. Le CSA relève que ce positionnement est porteur de beaucoup de potentiels.

En outre, le CSA considère comme un symbole fort le modèle de l’éditeur UniversCiné, à savoir celui d’une association de producteurs et de distributeurs européens qui décident de créer leurs propres canaux de diffusion. Le soutien du programme européen MEDIA vient d’ailleurs valider cette approche collaborative.

Enfin, par une dynamique de partenariats variés (festivals, salles, télévisions…), UniversCiné se crée une place transversale dans un paysage audiovisuel en pleine mutation

 

Lire aussi l’accusé de réception de la déclaration du service UnCut

 


[1] Le Parlement européen a approuvé début octobre la directive imposant un quota de 30 % minimum d’œuvres européennes dans les catalogues VOD. Le catalogue Netflix comptabilisait 21% d’œuvres européennes en 2017, chiffres Observatoire européen de l’audiovisuel.

www.pdf24.org    Send article as PDF