Pourquoi est-ce si difficile de voir des femmes dans les rôles clés ? Geneviève Thiry

Régulation | Régulation

Geneviève Thiry est Conseillère en protection des mineurs et en charge des matières relatives à l’information au CSA. Des matières aussi importantes que passionnantes, comme le souligne d’emblée Geneviève, mais où les questions relatives à l’égalité des femmes et des hommes ne sont pas abordées directement car elles sont traitées, dans les programmes, principalement par la conseillère en charge de la diversité.

Dernièrement, les questions de l’égalité et de la représentation des femmes ont été abordées dans les travaux pour la rédaction du nouveau Règlement « élections » dirigés par Geneviève. Ces questions sont sous-tendues par l’obligation, lors des prochaines élections communales en Région de Bruxelles-Capitale et en Région wallonne, de constituer les listes en assurant la présence alternée d’hommes et de femmes et la garantie d’une représentation plus équilibrée dans les Collèges communaux, ainsi que par l’inscription du respect de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le décret sur les services de médias audiovisuels. Les éditeurs ont confirmé leur volonté de veiller au respect de l’égalité des genres. « Les évolutions législatives font qu’on doit prendre en considération ces questions fondamentales.  Cela me paraît normal d’évoquer cela en groupe de travail et de faire évoluer le texte. »

Au travail, comme dans la vie, Geneviève prône une meilleure représentation des femmes mais sans faire de militantisme. « Même si je suis d’accord que forcer le naturel est parfois nécessaire. », reconnaîtelle. J’ai la chance au CSA de travailler dans un univers professionnel direct qui fait la part belle aux femmes. Assistantes et conseillères sont d’ailleurs un peu plus nombreuses que les collègues masculins en interne. Je pense d’ailleurs que je m’épanouirais moins dans un milieu professionnel essentiellement masculin. Finalement, j’apprécie l’équilibre. Mes contacts professionnels extérieurs avec les distributeurs ou dans l’institutionnel sont majoritairement féminins. Par contre, une fois qu’on grimpe dans le haut management, je trouve que de manière générale, les femmes sont malheureusement peu nombreuses. Même au sein de notre propre Collège d’autorisation et de contrôle, on approche seulement de la parité avec les deux dernières nominations. Pourquoi est-ce si difficile de voir des femmes dans les rôles clés, cela me pose question. »


Retour au dossier « Elles régulent »

Suivez Régulation et inscrivez-vous à notre newsletter

www.pdf24.org    Send article as PDF