Avant, nous n’avions pas d’équilibre femmes-hommes. Aujourd’hui, nous y arrivons. Delphine Degreef

Régulation | Régulation

Delphine est assistante de Direction au CSA. Parmi ses missions très variées, ce sont les tâches relatives aux ressources humaines qui l’agréent le plus. « J’ai toujours apprécié cette partie du boulot. C’est difficile de vous expliquer pourquoi. La matière m’intéresse, mais c’est aussi pour garder un minimum de contact avec les collègues. Sinon, je passerais des jours sans voir grand monde. » En effet, comme le mentionne Delphine, ses missions ne sont pas celles du « core business » de l’institution. « Je ne travaille pas sur des thématiques régulatoires, bien que celles-ci me tiennent à cœur. » Ce que Delphine régule notamment, ce sont les dossiers individuels du personnel et la facturation en collaboration avec l’administration, le suivi administratif des décisions du Collège d’autorisation et de contrôle, le suivi de certains marchés publics en collaboration avec Marie Coomans, la conseillère juridique du CSA. Et bien sûr, comme bon nombre de collègues, Delphine assure un soutien à la réalisation de monitoring de contrôle des éditeurs ou de suivi des plaintes arrivant au Secrétariat d’instruction.

Et les femmes dans tout cela alors ? « C’est très important pour moi. Avant d’arriver ici, j’ai travaillé des années dans l‘import-export avec l’Asie, à assurer les relations avec des portefeuilles clients importants. Une femme dans ce milieu était à l’époque rarissime et pas spécialement bien vu. Comme si être une femme induisait des capacités moindres qu’il fallait compenser par une démonstration plus grande de compétences, contrairement à mes collègues masculins. Ça m’a forgé le caractère et la conviction qu’il faut une égalité entre les femmes et les hommes quel que soit le domaine professionnel et sociétal. Mais attention, à ne pas tomber dans le man bashing non plus ! »

Qu’en est-il au sein même du CSA ? « Quand je suis arrivée ici, ma première question à Evelyne Lentzen, l’unique présidente qu’ait eu le CSA a été ;  est-ce que les femmes touchent le même salaire que les hommes chez nous ? La réponse étant positive, j’ai été convaincue de travailler ici. Nous travaillons dans un milieu où la situation des femmes n’est pas trop à plaindre. Même si tout ne va pas toujours de soi. Les deux nouveaux membres du Collège sont des représentantes de la gent féminine. Avant, nous n’avions pas d’équilibre femmes-hommes. Aujourd’hui, nous y arrivons. Je m’en réjouis. Mais finalement, c’est normal de chercher l’équilibre. Et là, c’est exceptionnel. Ce serait bon que ça soit juste normal. Ici, comme ailleurs. »

 


 

Retour au dossier « Elles régulent »

Suivez Régulation et inscrivez-vous à notre newsletter

www.pdf24.org    Send article as PDF