Le pluralisme des médias, c’est quoi ?

© Wen-Chi Su

Les travaux du Collège n’ont évité aucune question et aucun tabou. Sur la base d’un travail préparatoire des services du CSA salué par les participants, des contributions des experts issus de tous les groupes d’éditeurs radio comme du SG de l’audiovisuel, les nombreuses réunions de travail du Collège ont permis de dégager une synthèse consistante.

La question était finalement celle-ci : Pour garantir cette offre pluraliste,  faut-il privilégier la consolidation d’un secteur – pourtant profitable mais néanmoins taraudé par l’incertitude de la globalisation et de la « plateformisation »  – en renforçant la concentration de ses champions, ou au contraire, maintenir une forme – raisonnée – de régulation du pluralisme de l’offre entre un nombre plus large d’acteurs ?

En substance,  l’avis du secteur est très majoritairement favorable au maintien des balises actuelles, à l’exception du groupe RTL (Bel, Contact).  Le Collège n’est pourtant pas adepte d’un simple immobilisme. Ainsi en est-il de l’importance d’assurer une meilleure prévisibilité des conséquences de cette régulation pour les opérateurs ou encore – en cas de risque sérieux d’atteinte au pluralisme – de la possibilité d’adopter des remèdes compensatoires plutôt qu’une interdiction pure et simple de réseau de fréquences supplémentaire.

Mais il confirme que, comme objectif majeur d’intérêt public du secteur audiovisuel,   le pluralisme des médias ne peut se concevoir pleinement sans l’existence de médias indépendants et placés sous le contrôle d’opérateurs suffisamment diversifiés, sans instruments effectifs et transparents de mise en œuvre et sans la supervision d’une autorité indépendante de régulation, combinée à une corégulation du secteur.

Paul-Eric Mosseray, directeur de la transition numérique

Régulation vous propose de revenir sur ce passionnant débat d’idées,  en redonnant la parole aux principaux acteurs à l’issue de ces travaux. Ce sont les principaux groupes médias privés impliqués dans l’activité radio : RTL (Bel et Contact), NRJ (Nostalgie et NRJ), IPM (DH Radio), les radios indépendantes (CRAXX), les radios provinciales et des experts indépendants.

 

www.pdf24.org    Send article as PDF