Enjeux, l’autre télévision

Thomas Beauduin

 

Tel est le slogan d’Enjeux Télévision, le projet audiovisuel initié par Kinoss Dossou, CEO et responsable éditorial de la nouvelle structure. Enjeux Télévision a pour vocation d’être une TV hybride qui implique les citoyens dans le choix de la ligne éditoriale et fait la part belle à l’investigation. De l’info sur mesure à consommer en ligne et en clair dans quelques mois. Un projet ambitieux que nous explique son fondateur.

 

C’est quoi Enjeux Télévision ?

Enjeux Télévision, c’est le fruit d’expériences professionnelles. J’ai travaillé comme journaliste pendant plusieurs années sur trois continents ; en Europe, en Afrique et en Amérique du Nord. Inconsciemment, j’ai commencé à relever les problématiques de chaque rédaction traversée. Un beau jour, j’ai eu l’idée de mettre tout ça à plat, d’analyser toutes les petites failles collectées et surtout d’y amener des solutions.

L’idée était de formuler un projet rédactionnel qui colle au mieux aux attentes des citoyens d’aujourd’hui. Qu’est-ce qu’ils veulent savoir qu’il ne trouve déjà pas eux-mêmes sur Internet ? Comment ils veulent consommer ces infos ? Et comment veulent-ils s’impliquer ? En 2018, la TV se consomme autrement. C’est le pluralisme des médias qui favorise cette nouvelle créativité.

 

Comment le projet s’est-il concrétisé ?

Enjeux Télévision n’a pas été créée sur un coup de tête. Que du contraire. Pendant des semaines, je me suis entouré d’une douzaine de spécialistes ; des journalistes, des techniciens, des développeurs… Depuis deux ans, toutes ces personnes travaillent à l’élaboration du projet. On a investi dans de bonnes installations audiovisuelles au cœur de Bruxelles et donc au cœur de l’Europe. Là, le lancement officiel est imminent. Notre équipe va fonctionner avec cinq temps plein au début.

 

Qu’est-ce qu’on pourra voir sur Enjeux Télévision ?

A ce jour, on a déjà plus de 300 heures de contenus disponibles. Notre ligne éditoriale est de proposer une chaine ciblant le 23-45 ans qui discutera des enjeux majeurs de l’actualité. On veut montrer ce qu’on ne montre ailleurs. Ce qui nous intéresse ce n’est pas de relater les actions. Les citoyens sont capables de trouver ce type d’infos tout seuls. Sur Enjeux Télévision, on va s’intéresser aux conséquences des actions autour des 12 enjeux majeurs comme la mobilité, le climat, l’enseignement, la démocratie participative…

 

Quelle sera la part d’implication des citoyens dans la rédaction ?

Notre atout majeur est de proposer au consommateur l’actu qu’il souhaite vraiment consommer. Le téléspectateur endosse le rôle de l’agence de presse. Il nous suggère des sujets à traiter, nous transmet une vidéo sur une matière à développer. Les citoyens seront nos yeux, nos oreilles. Ils veillent sur les réseaux sociaux tous les jours. Il n’y a qu’un pas à franchir. Ensuite notre équipe de journalistes professionnels partira investiguer, ici ou à l’étranger, pour aller au fonds des choses. La TV doit absolument se réinventer pour favoriser cette rencontre des consommateurs et des contenus.

 

Vous n’êtes ni une chaine TV ni une web TV ?

Enjeux Télévision, c’est une forme hybride entre un Netflix de l’info et la TV classique. On se dessine plutôt comme un UGC, un média participatif en ligne et bien sûr en clair dans quelques mois, avec des collaborateurs citoyens et des professionnels de l’information. Le consommateur pourra créer son profil d’info et recevra les contenus qui l’intéresse vraiment grâce à l’appui d’algorithmes que nous avons développés sur mesure. On lance cette expérience test pendant un an et demi ou deux puis on réfléchira à d’éventuelles évolutions, toujours mieux adaptées aux nouveaux besoins de consommation.

Voir l’entretien en vidéo

enjeux.tv

www.pdf24.org    Send article as PDF